• Il y a trop d'êtres humains sur la planète

     

    A chaque seconde 3 êtres humains meurent et 2 fois autant naissent. Il y a un siècle, la mortalité infantile aurait compensé cet excès. Grâce à la médecine et à l'hygiène moderne, ce n'est plus le cas.

     

    En conséquence

    il y a 100 millions d'êtres humains en plus sur la Terre chaque année.

     

    La planète portait 1 milliard d'êtres humains en 1825.

    Ce chiffre a doublé en 1 siècle,

    doublé encore dans le demi-siècle suivant pour atteindre 5,6 milliards en 1994.

    On s'attend qu'il excède 10 milliards aux environ de 2050,

    si les choses continuent à ce rythme.

     

                                                                       (Christian de Duve)

     

     

    La "Bombe Population" explose aujourd'hui sur une planète à l'espace limité.

     

    Nous sommes face à un nouveau devoir : gérer le nombre des hommes.

     

    Comment en étant 10 Milliards d'homme vivre sur notre petite planète de façon à la  transmettre en bon état à nos successeurs ?

     

    A ce problème des solutions peuvent être trouvées ; nous ne devrions pas être trop inquiets. Malheureusement, les Sociétés appartenant à la culture dominante, la culture "occidentale", ont adopté des comportements qui sont incompatibles avec ces solutions. Elles ont provisoirement en main l'essentiel du pouvoir et, loin de chercher à réformer ces comportements elles tentent de les imposer à l'ensemble de la planète.

     

    En 1989 les pays les plus riches : Europe de l'ouest, Amérique du nord et Japon totalisent 14 % de la population mondiale,

    (la France ne vient qu'au 16ème rang avec 57 millions d'habitants,

    elle représente 1,1 % de l'ensemble de l'humanité.)

     

    Ces pays riches totalisent également 60 % du produit National Brut mondial.

     

    Aujourd'hui les pays les plus riches qui regroupent 1/4 de l'humanité consomment les 3/4 de l'energie totale disponible.

    Chacun de leurs habitants consomme en moyenne 9 fois plus d'énergie que l'habitant moyen des pays non industrialisé.

                                                                             (Albert Jacquard)

    Un quart des hommes disposent des deux tiers de la richesse.

     

    Nos Sociétés développées pourraient assurer à tous les enfants de la Terre un avenir digne de ce qu'il peuvent devenir. Nous disposons de moyens suffisants pour écarter la famine, lutter contre la plupart des maladies et réaliser un système éducatif efficace.

    Et pour des motifs grotesques, nous consacrons nos efforts à renforcer les démons qui vont tous nous détruire : désir de domination, goût de la compétition, mépris de l'autre.

    Est-il déjà trop tard ?

                                                                            (Albert Jacquard)

     

     

    L'insécurité croissante

     

    Un écart entre les niveau de vie moyen de 1 à 30 ou 40 sera-t-il supporté longtemps par ceux qui ont le nombre face à ceux qui ont richesse et pouvoir ?

                                                                                                                  (Albert Jacquard)

     

    Nous ne sommes pas des êtres pacifiques.

    A travers les conflits, les invasions, les conquêtes, les croisades les massacres et les guerres, l'histoire révèle une succession ininterrompue d'affrontements entre groupes humains.

     

    Le règne animal n'offre pas d'équivalent à cette propension au combat au sein d'une même espèce.

     

    Le Mahatma Gandhi et Mère Térésa sont moins représentatifs de notre espèce qu'Alexandre le Grand, Gengis Khan, Napoléon, Hitler ou Le Parrain.

     

    (Christian de Duve)

     

     

    La guerre des Gaules menée par Jules César : 1 million de Gaulois morts et 1 million vendus comme esclaves.

    16 millions de morts au cours du génocide des indiens du Nouveau Monde.

    Le génocide arménien aurait fait en 1845 cent mille à trois cent mille victimes,

    celui de 1915 ordonné par les dirigeant Turcs 1 500 000 morts.

    Hiroshima, le 6 août 1945 à 8h15, la première bombe atomique tue 75 000 personnes et laisse 90 000 blessés.

    La guerre de Corée : 1 400 000 morts !

    La guerre du Biafra en 1968 1 à 2 millions de morts.

    La première guerre mondiale à fait 8 700 000 morts,

    la seconde guerre mondiale s'est soldé par 40 millions de morts dont 12 millions déportés en Allemagne dans les camps de concentration.

     (Jean Chaline)

    10 juin 1944 : 642 victimes massacrés par les SS à Oradour sur Glane

    476 villageois massacrés par les nazis le 10 juin 1942 à Lidice (Tchécoslovaquie)

    1 836 villageois massacrés par les nazisà Marzabotto (Italie) du 8 septembre au 5 octobre 1944

    239 villageois massacrés par les nazis le 10 juin 1944 à Distomon (Grèce)

    126 villageois massacrés par les nazis le 25 août 1944 à Maillé (France)

     

     

    62 000 civiles morts en Irak

    source : http://www.iraqbodycount.org/background_fr.php

     

    Quel gâchis !

                                                                                                 

     

    Le génocide Tibétain : 1 million de mort.

     

    Nous soumettrons nous sans broncher à la pression de notre nombre croissant ?

    C'est peu probable !

    Un type de conflit dont nous connaissons déja les prémices dressera les uns contre les autres, les pauvres et les nantis en particulier dans les grandes villes.

                                                                                                  (Christian de Duve)

     

    Le taux de population urbaine de l'Europe est passé de 12 à en 1800 à 70 % en 1990. Aux USA 5 % en 1800, 66 % en 1990. Au Japon 14 % en 1800, 83 % en 1990.

     <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

                                                                                                  (T Paquot)

     

     

    Aux environs de l'an 2000 il y aura 23 villes de 10 millions d'habitants chacune, 17 dans les pays en voie de développement.

                                                  (Christian de Duve) 1996

     

     

                                        La Nasa

     

    Nous avons construit la Ville-Monde.

    Babillarde, langagière, puritaine, messagère, publicitaire, la ville aujourd'hui substitue au fait ses représentations en sons et en images, ne fait plus nâitre d'enfant, détruit les espèces et ne garde que les animaux d'appartement en les émasculant, n'interroge plus la vie dans ses laboratoires, délaisse l'amour et discourt de sexe par minitel et psychiatrie interposé ou méprisant muscles et coeur, se met, selon des prescriptions abstraites à l'exercice ou au régime.

                                                                                                  (Michel Serres)

     

    Source : http://www.populationdata.net/cartes/monde_grandes_villes.html

     

    La conclusion est inévitable.

     

    Si nous ne parvenons pas dans un proche avenir à enrayer la croissance de la population de façon attentive et rationnelle, la selection naturelle le fera pour nous et sans ménagement, au prix d'épreuves sans précédent pour la population humaine et de dégats irréparables pour l'environnement.

     

    Telle est la leçon de 4 milliards d'années de la vie sur la Terre.

    <o:p></o:p> 

                                                                                                  (Christian de Duve)<o:p></o:p>

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :