• L'expédition russe Arktika-2007 est revenue de sa mission en Arctique. Les premiers résultats sont inquiétants puisque les chercheurs ont constaté de sérieux changements climatiques dans l'Arctique.

    "Dans l'océan Arctique, nous avons constaté de sérieux changements climatiques ayant un caractère global", a indiqué dans un entretien avec les journalistes, le 4 octobre 2007, le chef du secteur d'océanologie à l'Institut de l'Arctique et de l'Antarctique et chef adjoint de l'expédition scientifique Arktika-2007, Igor Achik.

    Selon lui, on a observé, au cours de cette expédition, un "nettoyage énergique" de l'Arctique des glaces dérivantes. "Ce phénomène se produit pour la première fois depuis des décennies d'observations dans l'Arctique. Début octobre, les mers arctiques, à l'exception de la mer de Kara et d'une partie de la mer de Tchoukotka, se recouvrent toujours de glace", a indiqué le chercheur, rappelant que l'épaisseur de la glace, là où celle-ci s'était conservée, se réduisait également.

    D'autre part, les chercheurs constatent une hausse des températures dans les couches superficielles de l'océan. "Les valeurs vont de 5 à 7°. Jamais encore on n'avait observé de tels phénomènes. L'eau océanique n'a jamais été aussi chaude", a-t-il affirmé.

    Source : La lettre de Terre Sacrée du 20 octobre 2007http://terresacree.org


    votre commentaire
  • Il est trop tard

     

    Pendant que je dormais

    Pendant que je rêvais

    Les aiguilles ont tourné

    Il est trop tard

    Mon enfance est si loin

    Il est déjà demain

    Passe passe le temps

    Il n'y en a plus pour très longtemps

     

    ........

    Pourtant je vis toujours

    Pourtant je fais l'amour

    M'arrive même de chanter sur ma guitare

    Pour l'enfant que j'étais

    Pour l'enfant que j'ai fait

    Passe passe le temps

    Il n'y en a plus pour très longtemps

     

    Pendant que je dormais

    Pendant que je t'aimais

    Pendant que je rêvais

    Il était encore temps.

     

    Georges Moustaki (1969)


    votre commentaire
  • Il y avait un jardin

    C'est une chanson pour les enfants qui naissent et qui vivent entre l'acier et le bitume, entre le béton et l'asphalte et qui ne sauront peut-être jamais que la terre était un jardin ...

     

    Il y avait un jardin qu'on appelait la terre

    Il brillait au soleil comme un fruit défendu

    Non ce n'était pas le paradis ni l'enfer

    Ni rien de déjà vu ou déjà entendu

    La la la

     

    Il y avait un jardin, une maison, des arbres

    Avec un lit de mousse pour y faire l'amour

    Et un petit ruisseau roulant sans une vague

    Venait le rafraîchir et poursuivait son cours.

    La la la

     

    Il y avait un jardin grand comme une vallée

    On pouvait s'y nourrir à toutes les saisons

    Sur la terre brûlante ou sur l'herbe gelée

    Et découvrir des fleurs qui n'avaient pas de nom.

    La la la

     

    Il y avait un jardin qu'on appelait la terre

    Il était assez grand pour des milliers d'enfants

    Il était habité jadis par nos grands-pères

    Qui le tenaient eux-mêmes de leurs grands-parents

    La la la

     

    Où est-il ce jardin où nous aurions pu naître ?

    Où nous aurions pu vivre insouciants et nus ?

    Où est cette maison toutes portes ouvertes ?

    Que je cherche encore et que je ne trouve plus .

     

    Georges Moustaki (1971)

     

     


    votre commentaire
  • REUNION A PARIS,  Mardi 16 Octobre 2007

     Pour discuter d'une action en France lors de la journée internationale climat qui aura lieu  le  8 décembre 2007

     dans les locaux du Réseau Action Climat, 2B rue Jules Ferry,  Montreuil, Paris.

     A 18.30 heures 

    www.globalclimatecampaign.org

    Ce lien est le site web de la Campagne Globale sur le Changement Climatique - vous pouvez vous renseigner sur ce qui se passe à travers le monde le 8 décembre en consultant ce site.  Vous y trouverez aussi quelques ressources pour la campagne globale. Finalement vous y trouverez :

     « L'Appel à l'Action » :

    « Nous exigeons que les leaders mondiaux prennent les mesures urgentes et résolues dont il y a tellement besoin pour éviter la déstabilisation catastrophique du climat global, pour que la communauté internationale toute entière puisse s'approcher le plus rapidement possible d'un traité qui exige plus de réductions d'émissions et qui serait à la fois équitable et efficace dans la prévention d'un changement climatique dangereux.  Nous exigeons aussi que tous les pays qui ont une longue histoire d'industrialisation, et qui ont donc émis les plus grandes quantités de gaz à effet de serre jusqu'à présent, assument la plupart de la responsabilité concernant les mesures adaptives qu'il va falloir prendre, surtout par les pays qui n'émettent pas beaucoup et qui disposent de ressources limitées ».

     Aidez-nous à lancer un grand appel global à l'action sur le changement climatique !

    Source : La lettre de Terre Sacrée du 6 octobre 2007 http://terresacree.org


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires